top of page
POLICE BARON'S 2021 RVB en 2 versions.jp
LOGO BARON'S 2023.jpg
BARON'S ©Jérôme Vacheron

"Nouvel album explosif pour Baron’s et nouvelle plongée dans leur musique en feu, où se côtoient notamment rock, funk, gospel ou glam. Le tout lié par un sens du spectacle exceptionnel.

Si le fil conducteur de « Never Alone » demeure un rock puissant, le disque éclaire la capacité de la formation à embrasser d’autres styles. Avec une facilité et une cohérence qui impressionnent.

Prenant le contrepied d’une noirceur – trop – contemporaine, elle forge une musique rutilante, ne se refusant aucun éclat. L’énergie qui se dégage de ces chansons a quelque chose de salutaire. Le rappel que le rock a ce pouvoir unique d’éteindre les peurs.


« Never Alone » pousse également les murs, avec 15 morceaux. A revers des plaisirs musicaux aseptisés, le disque prend ses aises et développe toutes les facettes d’un glam rock hybridé, embarquant une ambiance de cabaret. Un supplément de chaleur dans une explosion funky déjà brûlante.


Dans une telle communion musicale, aux confins de la messe païenne et du concert total, il est en effet difficile de se sentir seul."

Yan, INDIEPOPROCK
------------------------

"Surprenant et totalement déjanté. Mêlant sonorités rock, à des énergies funky communicatives et surtout un story-telling qui nous donne le sourire.

« Never Alone » est intemporel et nous permet d’apprécier des guitares sauvagement bonnes, les voix qui fusent comme des cris du coeur, et des rythmes entêtants"


INDIE CHRONIQUE
------------------------

Puissance et prestance

La formation française nous sert une musique rock musclée qui puise ses influences dans le glam et les sonorités des hair bands totalement assumées que l'on dirait sortis des années '80!
 

Dès les premières notes de l'album Never Alone, on entre en territoires musicaux enflammés. L'interprétation vocale au ton théâtral, joliment décalée, retient l'attention pour son approche charismatique. Énergique à souhait, cette performance vocale donne un avant-goût de la prestance scénique dont cet enregistrement peut se traduire en live. Les riffs de guitares électriques appuyés par une solide section rythmique insufflent beaucoup de dynamisme à cette formule qui devrait ravir les fans de sonorités endiablées.

Le funk joue un rôle important dans l'alliage d'influences musicales de Baron's sont axées autour de la pop débridée qui rappelle tour à tous certains projets de Mike Patton, Incubus et même Mika pour l'impressionnante versatilité vocale servie avec une bonne portion d'attitude. Les fines touches électroniques confèrent un aspect exploratoire tout en préservant un côté radiophonique à travers les touches d'audace.

 

Une étrange sensualité émane de plusieurs morceaux de cet album iconoclaste. Les arrangements d'une grande richesse instrumentale surprennent à chaque détour en parcourant les titres accrocheurs de cet opus aussi captivants que redoutablement entraînants.

Des pièces dotées d'agiles mélodies ponctuent avec émotions et sensibilité les passages les moments plus fougueux. Free Hands en est un parfait exemple, tandis que d'autres créations, plus près du cabaret à la façon des Dresden Dolls, insufflent beaucoup de jazz à ce groupe visiblement inspiré et polyvalent.

 

Imaginez maintenant le tout devant public et vous avez un séduisant portrait de cette œuvre empreinte de fougue et de savoir-faire musical. 

Pascal Deslauriers, BOULIMIQUE DE MUSIQUE (CANADA) 

------------------------

Ne vous fiez pas au look clownesque du frontman, nez rouge/diamanté et kilt. Il n’a de clown que ce que le fou du roi avait de folie. Sous ces oripeaux bigarrés, on peut tout se permettre, discourir haut et fort, et sans retenue, de ce qui nous tient à cœur. Le fou est fou et le clown, c’est pour rire … pas toujours. Provoquer son monde ou l’émouvoir, voilà ce que le Baron de Vezeline et son complice aux doigts scarifiant, Freddy Kroegher, affichent sous leurs maquillages, tout sauf l’indifférence.

 

Parce que la pluralité leur sied, le duo chant / guitare, leader du combo, n’hésite pas à voyager encore plus large, par exemple, parcourir les plaines musicales à la poursuite d’accents « cabaret », du piano et des cuivres traversés d’éclairs de guitare saturés (« New Meetings »), ou du disco (« How Long ») : rien n’est interdit. Sans pour autant cloner Queen, on y pense, sans pour autant paralléliser FFF, on en relève des fragrances.

Bien sûr, live, quoi de mieux que d’envoyer le bois pour capter un public, dompter une foule rebelle ou, à l’inverse, l’exciter, qu’elle le devienne. Dans ce domaine, épaulé par deux cavaliers de l’apocalypse (ce bassiste, ce batteur !), le duo fait fureur.


Dressé roidement sur ses ergots, Never Alone n’attend plus que notre bon plaisir pour justifier son titre. Nous partîmes seul et, par son prompt renfort, fûmes des milliers en fin de Face B. En musique, ne jamais négliger son plaisir, bien au contraire, le servir.

Thierry Dauge, CULTURES & CO

------------------------

"Son et lumière puissant et ravageur, (...) un spectacle musical débridé, sensuel et diablement aguicheur.

Baron’s vous invite au bal (...), à la rencontre de clowns souriants (...), de cannibales, de chevaliers servants et de fantômes. Les guitares vous encerclent, la batterie vous fait bouillir le cerveau, et vous bougez. Libre, enfin. (..)

Baron’s malmène ses six cordes, leur donnant une liberté totale à travers des riffs puissants et ciselés, incitations irrésistibles à ressentir l’extase et la violence d’une musique qui nous parle, car accessible et brillamment arrangée. (...)

Sans jamais laisser une seule seconde de répit, cet album enchaîne les moments de bravoure et de frénésie communicative, qu’ils nous fassent du rentre-dedans entre sensualité et gifle ou qu’ils distillent une atmosphère de cabaret surnaturelle et audacieuse.

Célébration du plaisir à l’état brut, le disque ne se prend jamais au sérieux, mais parvient à faire montre d’une concentration mélodique et structurelle admirable, chaque accord, chaque instrument, chaque timbre trouvant la place qui lui est nécessaire pour parfaire cette magnifique attraction de fête foraine."

RAPHAEL DUPREZ, INDIEMUSIC

------------------------

"The sound of this band is infectious and epic.

A theatrical and original compositional approach that manages to entertain the listener from the first to the last second.

A rock/pop that is inspired by the past but manages to be modern at the same time.

 

An enviable musical alchemy...

This band ranges from rock to funk to gospel and this album demonstrates all their compositional eclecticism.

Impossible to get bored listening to their music as they always manage to amaze you with absolutely original intuitions."

EDGARD ALLAN POETS (ITALIE)
------------------------

bottom of page